• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • télécharge1r

  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • images3

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3.16

    images2

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Une aide spirituelle/Réveille-toi.

Posté par luciole47 le 1 octobre 2019

Sa Parole pour aujourd’hui, message du 01/10/2019:

“Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis,” Romains 1. 11

Bien sûr, c’est le grand apôtre Paul qui écrit ces lignes aux chrétiens de Rome, et non un simple croyant d’une église quelconque. On parle ici du plus grand théologien que le christianisme ait eu, le plus remarquable des missionnaires qui soit. Mais chaque chrétien est riche de ce que Dieu lui a donné et devrait être capable de partager cette richesse avec d’autres chrétiens. Ce qui est bon, chez Paul, c’est ce souci constant d’apporter à ses auditeurs et à ses lecteurs, la grandeur et la puissance du message du Christ. Dès sa conversion, le nouvel apôtre œuvre jour et nuit, et durant de longues années – souvent difficiles – pour faire connaître la Parole qui l’a bouleversé, la Bonne Nouvelle de Dieu. Il n’a de cesse de partager, témoigner, enseigner et “aider spirituellement” jusqu’à communiquer des dons spirituels à ceux qui partagent la même espérance. Lorsque nous rencontrons des parents, des amis, des connaissances, avons-nous ce même empressement ? Ici, il ne s’agit pas d’annoncer l’Évangile à des personnes qui ne le connaissent pas, mais de partager entre frères et soeurs, des expériences vécues avec Dieu. De ces échanges, nous pourrions tous être édifiés, constatant comment Dieu agit chez l’un et chez l’autre, avec une originalité surprenante, personnalisant Ses interventions pour que chacun puisse recevoir ce qui lui est nécessaire. Nous serions riches des expériences de tous, admiratifs devant toutes les manières que Dieu emploie pour répondre aux attentes des uns et des autres. C’est ce qui permet aussi à Paul de reconnaître une vérité magnifique : “De cette manière, je serai affermi par votre foi et vous par la mienne” (Romains 1. 12). Nous nous attendons à être affermis par un homme comme l’apôtre Paul, mais voilà qu’il reconnaît être lui aussi affermi par la foi de chrétiens anonymes. De fait, nous avons tous besoin de pareils affermissements. Ne nous en privons pas !

———————————————-

Ce message m’interpelle car j’ai rendu témoignage à une soeur en Christ il y a peu, et celle ci me disait que ce que j’ai vécu pouvait servir à beaucoup de chrétiens qui veulent avancer mais ne savent pas comment s’y prendre; et s’y joint aussi un événement bien triste qui m’a particulièrement bouleversé, et qui s’est produit il y aura un an le 3 octobre, qui a contribué à mon changement spirituel, le décès brutal et inattendu d’un frère Chrétien.

Nous remontons dans le temps, nous sommes début de l’été 2018. Ma vie spirituelle est pauvre. Je pense qu’elle est pas mal, mais soyons honnête, elle est pauvre! Je ne prie pas tous les jours, je n’aime pas lire donc ma Bible n’est souvent ouverte que le dimanche matin, je mets le Saint Esprit au second rang, je minimise sa puissance,j’ai envie de plaire à Dieu, je l’aime, mais je fais du sur place. J’ai comme un constat dans mon coeur, de mécontentement mêlé de tristesse et de découragement. Oui, j’aime le Seigneur mais j’ai conscience que ça ne suffit pas. Un jour, dans une prière, je soupire après Lui, et je dis : « Mais Seigneur, est-ce que je ne sers qu’à faire le ménage dans l’église? Ma vie chrétienne ne se résume donc qu’à ça? alors qu’autour de moi il y a des gens que tu utilises pour ton oeuvre, moi je ne sers à rien… » et dans sa bonté, le Seigneur me répond qu’il ne peut pas se servir de moi comme il le voudrait parce que je ne le connais pas, je ne prie pas assez, je ne lis pas ma Bible et j’ai besoin de la connaître pour pouvoir répondre aux besoins des âmes mais je ne suis pas prête.

Alors je commence à lire ma Bible, je me donne un objectif: moi qui a toujours eu du mal avec la chronologie Biblique, je la reprends depuis le début et je me note sur un cahier chaque événement important, chaque prophète, chaque roi…ainsi que les versets phares et ceux qui me touchent particulièrement. Je suis motivée, mais tout en mettant le train en marche, je ne me débarrasse pas de mes pensées et je finis par douter de l’Amour de Dieu: Il ne se sert pas de moi, alors je ne lui suis pas agréable, donc il me laisse de côté, je ne mérite pas son amour etc…un poids pesant se met sur mon coeur. Début juillet, rendez-vous médical, mon médecin me recommande de veiller à passer ma mammographie que je dois faire depuis 2 ou 3 mois, car elle sent quelque chose qui ne lui plaît pas (Rien n’est un hasard avec Dieu. Même dans la négligence de ma prise de rendez-vous). De fil en aiguille, je me retrouve à prendre un nouveau rendez vous, cette fois pour une biopsie, un terme qui ne me rassure pas. Ok Seigneur…j’ai peur, donne moi du temps encore, ne permets pas que je sois malade, ne permets pas que je meurs, j’ai tant de choses à faire j’ai tant de gens à aimer, j’ai tant à apprendre et à découvrir de toi... La pensée est bien présente: je ne veux pas mourir. Ni physiquement, ni spirituellement. Paradoxalement, je commence à espérer en Dieu, moi qui doute de son amour 5 mn avant! Des cantiques d’encouragement* et de confiance* envahissent mon esprit.

(*J’ai confiance en mon Seigneur *mon secours est en toi *fort et puissant)

Je me sens soutenue, malgré la crainte de mon rendez-vous, la paix de Dieu m’inonde et je me retrouve dans la salle d’examen, 15 jours ou 3 semaines se sont écoulées, je ne sais même plus, le temps est comme suspendu. Dans cette pièce quelque chose se passe. Nous ne sommes que 3 personnes physiques mais j’ai l’impression que la pièce est remplie de monde. Je ne vois rien, je sens juste que tout l’espace est pris par une multitude d’anges. C’est une chose que je n’ai jamais ressenti, jamais vécu auparavant. Et là je me trouve tellement soutenue par le Seigneur que je n’ai ni peur ni appréhension, je réalise à ce moment que tout ira bien. Pendant l’examen, le radiologue me rassure, le prélèvement est terminé et le kyste s’est atrophié, ce qui est bon signe même s’il reste prudent en attendant les résultats. Dans mon coeur je sais déjà que je n’ai plus rien à craindre. Je rentre chez moi avec confiance parce que Dieu m’a envoyé ses anges pour m’entourer et je pleure sur le retour, demandant pardon au Seigneur d’avoir douté de son Amour, et je réalise que cette épreuve a été permise pour me dire « je t’aime et je vais te le montrer afin que tu ne doutes plus ». Je continue de lire ma Bible et je me surprends à avoir un manque si je passe un jour sans l’ouvrir, je me mets à prier avec reconnaissance chaque jour, s’en suit d’une vision que je reçois du Saint Esprit: le mot SANCTIFICATION. Je reçois les résultats de la biopsie fin août 2018, tout va bien, ce n’est pour moi qu’une confirmation et encore l’occasion de remercier le Seigneur pour cet Amour si grand qu’il a pour moi alors que je ne mérite rien. Je continue de nourrir mon âme et mon esprit de la Parole, de la prière, et début octobre, le décès brutal d’un frère chrétien nous bouleverse et je réalise que peut être malgré tous mes efforts, Seigneur si tu reviens chercher l’église demain, il se passe quoi? Est-ce que je suis prête? C’est un grand déclic pour moi. Une grande tristesse de ce décès me permets aussi de me remettre en question. Ce mot SANCTIFICATION qui résonne et qui s’impose en moi, cette soif qui grandit, ce besoin de revenir aux choses essentielles et fondamentales de la vie chrétienne, telle que Jésus le souhaite, ce besoin du St Esprit dans ma vie au quotidien, de vouloir faire la volonté de Dieu, respecter et obéir à Sa Parole, couper la télé…Prier, chercher Dieu, écouter des messages qui me remuent dans mes habitudes et qui m’apprennent à discerner les bonnes choses des mauvaises; à chercher le royaume et la justice de Dieu, à se laisser transformer et purifier, à en désirer plus que tout ce que Jésus veut au lieu de ce que JE veux, être gagné par l’amour Divin afin de pouvoir aimer les autres!

Et j’en viens à  l’appel que le Seigneur met sur mon coeur pour que les chrétiens se réveillent et réalisent leur tiédeur: Travaille à ton Salut. Parce que j’ai aussi pris conscience que si je ne suis pas prête, si je n’obéis pas à Sa Parole, si je suis légère dans ma communion avec Dieu, que j’aime l’esprit du monde, que je me contente de vivoter ma vie spirituelle, non seulement je ne vais servir à rien, mais lorsque Jésus me jugera, je l’entendrai me dire qu’il ne me connaît pas. Et il y en a beaucoup qui vont tomber de haut. Ce n’est pas ma pensée, c’est le St Esprit qui me conduit à évangéliser les chrétiens. Beaucoup sont morts et ne le savent même pas. Quand à ceux qui ont soif, soyez encouragés et persévérez dans ce que Dieu met à votre disposition: prière, lecture de la Bible, communion fraternelle; accrochez vous à travers ce que Dieu vous demande par la lecture. Demandez au St Esprit de se révéler d’avantage et de vous éclairer, de vous donner le discernement.

Réveillez-vous.

Soyez bénis

Publié dans 4 Témoignages, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

Mon témoignage

Posté par luciole47 le 21 mai 2019

Avant de vous parler de ma conversion, je voudrais remonter à plus loin dans le temps avant que je vienne au monde. A l’époque, ma mère a voulu offrir à mon père la joie de connaître la paternité. Lorsque je suis née, il était malade d’un cancer et ma mère qui était croyante, a fait une prière en demandant au Seigneur de s’occuper de cette situation difficile dans laquelle notre famille était plongée, de me garder et de me bénir pour la suite. Mon père est décédé presque deux ans après ma naissance.

Je ne peux que penser au psaume 139 de David à partir du verset 13 : « C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché devant toi lorsque j’ai été fait dans le secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m’étaient destinés avant qu’un seul d’entre eux n’existe. » AMEN

J’ai donc grandi, j’ai eu une enfance tranquille, j’ai échappé plusieurs fois à des drames qui auraient pu m’être fatales: mon chien m’a attaqué à la gorge, j’ai été brûlé au bras, j’ai même failli me retrouver sous des meubles de cuisine qui se sont arrachés du mur à quelques mètres de moi! Je ne m’étais jamais rendu compte à quel point le Seigneur avait sa main sur moi mais je l’ai réalisé lorsque ma mère m’a raconté il y a seulement quelques mois, cette prière qu’elle avait faite. Dieu l’avait entendu.

J’ai continué ma petite vie, je me rappelle que je lisais des bandes dessinées sur la vie de Jésus vers l’âge de 8 ans. J’étais fascinée par cet homme qui chassait les démons et qui les mettait dans des troupeaux de porcs, qui allaient ensuite se jeter de la falaise ( voir Matthieu 8 v 28 à 32)…Je ne sais pas pourquoi je ne me rappelle que de ce passage principalement. J’étais croyante mais j’étais une enfant qui n’avait aucune éducation religieuse alors je priais juste de temps en temps et ça me suffisait. Parfois je ressentais une chose étrange difficile à expliquer qui s’est produite pendant plusieurs années mais assez espacé, en pleine journée, alors que je ne rêvais pas: je me voyais très petite et sentais quelque chose de gigantesque autour de moi. Quelque chose de si grand que ça ne pouvait pas être contenu. Dans ma tête d’enfant, ça me faisait assez peur, je ne savais pas contrôler cette vision mais j’ai compris quelques temps après ma conversion, qu’il s’agissait de la présence de Dieu après l’avoir de nouveau ressenti un jour alors que j’étais en train de prier et ça a été une révélation pour moi! Il était là durant tout ce temps…toutes ces années.

Vers l’âge de 15 ans, ma mère a commencé à se rendre dans une église pentecôtiste, j’ai dû suivre quelques fois mais n’étant pas quelque chose d’important pour moi, je n’avais pas envie de m’y rendre et même si j’ai pu être touchée par le visionnage du film « la croix et le poignard », j’ai vite souhaité qu’on me laisse tranquille. Avec les années, ma mère s’est convertie, puis ma soeur, et un jour de février 2005, alors que le Seigneur travaillait mon coeur, après des mois de questionnement, d’hésitation, j’ai réalisé le sacrifice de Jésus à la croix, la nécessité absolue de rétablir ma communion avec Dieu pour être pardonnée; un changement de vie s’est très vite imposé à moi comme une évidence. J’ai rapidement accepté les démarches que le Seigneur m’invitait à faire car il avait des plans pour moi qui ne correspondaient pas au chemin sur lequel j’étais. 

Ma vie était paisible avant ça. Mon témoignage ne contient pas de tremblement de terre, comparé à certains qui ont pu être délivrés de vies très dures et foudroyés sur place par l’Amour de Dieu. Mon expérience personnelle c’est de vous dire que vous avez une place dans le coeur de Dieu. Parce qu’il a voulu de vous. Si aujourd’hui vous êtes sur terre, c’est parce qu’il a voulu votre naissance. Ce n’est pas le fruit du hasard, ce n’est pas un accident. Tu es précieux à ses yeux et il veut faire de toi SON enfant. Il veut que tu réalises que bien avant ta naissance il savait le nombre de cheveux que tu aurais sur ta tête (Matthieu 10:30)

Alors si parfois tu te dis que tu ne sers à rien, que personne ne t’aime, ou que tu ne sais pas où la vie te mène, regarde autour de toi les merveilles de la création et lève les yeux vers le ciel parce que tu es aimé par le Roi des Rois.

C’est dur, je trouve, de se dire qu’on naît, on vit tant bien que mal pour s’en sortir dans ce monde, et qu’on meurt sans avoir compris le sens de notre passage sur terre. Quelle tristesse, non? Alors que réaliser l’Amour de Dieu, se rapprocher de Lui, chercher ce qu’il a prévu pour moi, ce qu’il veut me confier, avoir cet espoir qu’il y a une autre vie avec Lui…Quel honneur et quelle joie!

J’ai mis 30 ans à comprendre, Il a mis 30 ans à m’attendre. Merci Seigneur pour ta patience! Mais si c’était à refaire je ne changerais rien parce que si je regarde par dessus mon épaule, je vois à quel point il m’a toujours aimé, toujours gardé alors que je n’étais même pas à lui dans mon coeur! Mais je lui appartenais déjà et ça déclenche tant de reconnaissance en moi. Je vous souhaite vraiment de tout mon coeur, de faire votre propre expérience et de contempler son oeuvre merveilleuse dans votre vie.

SOYEZ BÉNIS 

Publié dans 4 Témoignages, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

La mauvaise herbe

Posté par luciole47 le 26 mars 2019

titre évocateur, à cette époque de l’année n’est ce pas? ;)

En priant ce matin, mes yeux se sont fixés pour la énième fois, sur un petit arbuste dans mon jardin, qui depuis plusieurs mois, était envahi voir étouffé par une mauvaise herbe grimpante (vous savez, celle qui s’accroche aux vêtements dont on arrive jamais à se débarrasser!!). J’ai décidé ENFIN de m’y attaquer. Je suis parvenu à l’enlever complètement mais non sans mal, tout en parlant au Seigneur en souriant et disant : « ah la la Seigneur c’est vrai que j’aurais pu la retirer plus tôt, j’aurais eu moins de mal, maintenant je suis obligé de tirer de toutes mes forces au risque d’abîmer les branches de l’arbuste!! ». A ce moment, j’ai fait un parallèle avec nous, chrétiens, qui parfois laissons les mauvaises choses nous envahir sans trop y prendre garde, ou alors nous disant avec légèreté que ce n’est pas grave, que nous pouvons réagir en temps voulu. Fausse idée, n’est ce pas? car nous n’évaluons pas bien la résistance qu’ont ces « mauvaises herbes » à s’accrocher et le jour vient où nous décidons de l’ôter mais à force de vouloir s’en débarrasser, nous nous essoufflons, et souvent même nous nous blessons. Il serait simple alors de laisser tomber et de laisser cette herbe là ou elle est, mais il suffit d’une tige, aussi petite soit elle, une simple racine, pour la faire repousser de plus belle et étouffer à nouveau. Ne nous relâchons pas dans nos efforts.

Au moment où j’écris, je regarde à nouveau cet arbuste et même si pour l’instant il n’y a que les branches, je le trouve si beau sans cette énorme boule qui se trouvait au milieu et lui donnait un côté « feuillu » en plein hiver…un côté mensonger, en fait. Ne laissons pas les toutes petites choses mauvaises prendre place dans notre vie, dans notre coeur car viendra le jour où elle prendront d’avantage de place et nous empêcheront de grandir, et nous fortifier spirituellement. Et lorsque nous aurons envie de les rejeter loin de nous, peut-être nous découragerons-nous à cause de leur imposante importance. Ces choses qui nous font croire que tout est beau, mais en s’approchant de plus près, nous montre que ce n’est qu’une idée, un mirage..Croire que ta vie est agréable mais qu’elle n’est qu’une succession de mensonges…Croire que tu t’entends bien avec tout le monde mais ton coeur est rempli de rancoeur, de critiques et de jugements…

Nous passons tous par des moments ou notre vieille nature voudrait reprendre le contrôle. Mais regardons vite à la croix, adressons nous à Celui qui nous donne la force de faire face et d’arracher la moindre racine qui essaye de grandir en nous et nous étouffer. Ne laissons pas apparaître ce qui paraît insignifiant et qui nous détruira de l’intérieur. Que Dieu nous éclaire par son Saint Esprit. Que nous restions accrochés à sa parole et que sa semence ne tombe pas parmi les ronces (Matthieu 13 v.7) 

Seigneur je place en toi ma foi, ma persévérance et mon obéissance sachant que je puis tout par Celui qui me fortifie (Philippiens 4 v.13) et que par moi seul(e), je ne peux arriver à rien. C’est toi qui donne le vouloir et le faire (Philippiens 2 v.13) C’est toi qui transforme les coeurs, les vies et si je trébuche, ta main vient à mon secours. Aide moi à discerner le bien du mal, le futile de l’essentiel, donne moi la force de me débarrasser des choses qui m’étouffent dont je ne me rends même pas compte mais qui ont pris le dessus sur moi et qui empêchent ton action dans ma vie pour te servir véritablement. Que tu puisses trouver en moi un coeur sincère, vrai, libéré et consacré entièrement à toi. A toi la Gloire, Père. Dans le nom de Jésus, Amen.

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

un réveil de conscience

Posté par luciole47 le 19 octobre 2018

Nous avons besoin de nous réveiller, d’agir, car nous savons que quoi que le monde pense, le Seigneur revient bientôt.

Ce n’est pas une fable, ce n’est pas un mythe, ni une simple idée. C’est une réalité et si alors nous en sommes convaincus,nous devons ouvrir nos yeux et voir tout ce monde autour de nous qui ne connait pas celui qui veut les sauver. Dieu n’a pas besoin de nous pour se faire connaître mais s’il nous a sauvé, c’est pour le servir. En priant ce matin, j’ai eu la pensée des disciples: Ils n’étaient supérieurs à personne, imparfaits, et sans intelligence exceptionnelle! Mais c’est eux que Jésus a choisi. Avec leurs imperfections, leurs faiblesses, leur caractère, leur personnalité.

Qu’avons nous de différent? j’ai envie de dire: rien. Mais un rien à tout point de vue! Jésus les a enseigné, les a guidé, et envoyé remplis du St Esprit pour annoncer la parole et le royaume de Dieu.

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

(Actes des apôtres 1 v8)

Imaginez la puissance de Dieu qui se manifestait en guérissant jusqu’à ceux que couvrait l’ombre de Pierre! (Actes 5 v15) Qu’attendons nous pour nous approcher de Dieu et chercher sa face, afin d’être à notre tour utilisés pour son oeuvre et pour sa Gloire? Certe l’époque est différente mais ils étaient confrontés aux mêmes problèmes qu’aujourd’hui: l’incrédulité, la moquerie, l’indifférence, l’opposition, la persécution, la mort!…Leur amour pour le Seigneur, leur engouement, leur foi étaient tels, que rien ne les arrêtait!

La Bible nous enseigne comment agir dans ce monde, son Esprit est le même qu’il y a 2000 ans. Alors que se passe t il en nous pour que nous soyons si peu productifs?

Seigneur, réveille nous! Qualifie nous pour là ou tu veux nous envoyer! Nous ne voulons pas agir selon nos forces et sans réfléchir. Apprends nous à te connaître, à faire ta volonté; nous avons besoin d’être guidés par ton Saint Esprit, d’avoir du discernement et que tu nous envoies vers ceux qui sont perdus et que tu veux sauver. Parce que tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Amen!

(Et Je vous encourage à lire ou relire les Actes des apôtres.)

Publié dans 5 Exortation, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

2018 en avant!

Posté par luciole47 le 24 janvier 2018

Il n’est pas trop tard pour vous souhaiter une bonne et heureuse année à tous, qui passez par ici. Très tôt ce matin, une bonne heure avant le lever, je priais et me disais: certaines personnes sont croyantes et malgré cela, elles n’ont pas conscience de l’urgence dans laquelle nous sommes de faire un choix important. Le choix d’être heureux pour l’éternité, ou à jamais dans la souffrance. Moi je sais ce dont j’ai envie. Pas vous? Le plus grave, c’est que je côtoie des gens au quotidien, des amies que j’aime beaucoup, avec qui je discute de choses et d’autres, mais malheureusement il n’est pas toujours facile de trouver les mots justes pour parler de Jésus sans sentir parfois peut être un peu d’agacement, ou d’incompréhension de la part de ces personnes. Bien sûr, je n’ai aucun jugement, et je dirais même que j’ai plutôt tendance à m’en vouloir car je me dis que c’est peut être moi qui ne sais pas m’y prendre correctement?

J’aimerais tant qu’elles comprennent ce que j’essaie d’expliquer. Que bientôt, quoi qu’on puisse en dire, quoi qu’on puisse croire, Dieu décidera que s’en est assez, et si l’on a pas fait le choix de demander pardon pour notre vie passée loin de lui, si l’on a pas fait le choix de s’attacher à lui et le laisser prendre notre vie en main, alors au dernier jour, il dira qu’il ne nous connait pas; même si l’on a fait de bonnes oeuvres, même si l’on a eu une vie heureuse, même si on croyait en lui. Ça ne suffit pas. La vie est faite de choix, et celui ci est le plus important de tous. La vraie liberté ce n’est pas de suivre une religion basée sur des ordonnances et des rites étranges et contraignants. La vraie liberté c’est de reconnaître sa misère et de donner sa vie à celui qui est mort pour nous sur la croix. Parce que s’il n’était pas mort, nous serions tous perdus. Dans ce monde ou tout est payant, je vous apprends que son Amour est gratuit et le salut aussi. Dans ce monde ou tout est basé sur la beauté, la réussite, je vous apprends que Jésus nous aime tels que nous sommes et que nous n’avons rien à faire pour gagner sa présence. Moi je ne peux que vous donner ce que j’ai reçu, mais Lui, donne tout.

Je ne peux que vous souhaiter une très bonne année à nouveau, avec toute la sincérité de mon coeur. À vous de choisir si elle sera différente des autres par la présence d’un nouvel Ami qui c’est certain, bouleverse notre vie à jamais.

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

Voir Dieu où il n’est pas et ne pas le voir là où il est

Posté par luciole47 le 30 avril 2017

une expérience éprouvante m’est arrivée récemment, qui a duré 3 semaines. 3 semaines, peut être penserez-vous que ce n’est pas si terrible, mais croyez qu’elles ont été pour moi, interminables ; remplies de pleurs, d’angoisses, de doutes, de peurs, de pourquoi. Quand j’ai eu envie de partager mon témoignage, le Seigneur m’a mis en pensée l’histoire de Jonas et en effet, en relisant son histoire, je me suis retrouvée un peu en lui.

   TARSIS

Centrée sur moi, mes plaisirs et mes envies, je refusais ce que Dieu me demandait de faire, j’ai même arrêté une partie de mon service pour lui, tout simplement parce que pour moi, ce n’était pas urgent.  J’ai donc fait mon petit chemin tranquille, prié pour quelque chose que j’avais envie de faire, et Dieu ouvrit les portes de la même façon que Jonas ne voulu pas écouter la voix de Dieu, trouva l’argent nécessaire pour payer sa place sur un bateau qui l’emmènerait loin de sa mission, et Dieu le laissa faire!!

    SUR LE NAVIRE DE LA LIBERTE

« Super , je suis bénie, guidée par le Seigneur, il m’a répondu, je peux y aller sans doutes. » J’ai donc eu ce que je désirai, et après quelques jours de joie, je commençais à me sentir mal, remplie d’angoisse, pensant que j’avais peut être fait un mauvais choix, qui se trouvait incompatible avec le fait de servir Dieu. J’étais prise dans la tempête, avec soudain le désir profond de revenir à lui, et de m’occuper de ses affaires, ayant pris conscience de mes erreurs. Je priais avec insistance parce que je ne comprenais pas l’état dans lequel j’étais alors que les portes s’étaient ouvertes pour accéder à la bénédiction.

 

    DANS LE VENTRE DU POISSON

Dieu n’est pas resté silencieux longtemps et m’a rassuré plusieurs fois dans sa parole en me disant de ne pas promener de regards inquiets, qu’il venait à mon secours et qu’il voulait faire de grandes choses en moi, de vivre par l’esprit et non par la chair.. Les jours passaient, j’avançais en comprenant que  j’étais trop centré sur moi, bien dans mon confort, bien dans mon quotidien, alors que paradoxalement je lui demandais depuis plusieurs années de changer mon cœur, de se servir de moi.( Nous devons faire attention à ce que nous demandons, car un jour Dieu répond. Je pense aussi qu’il est important de prier pour être fortifié pour les futurs moments difficiles car on ne le demande pas assez.) Je ne comprenais toujours pas le mal être dans lequel j’étais, parce que plus je priais, plus j’étais mal  jusqu’au jour où j’ai réalisé que ce que j’avais désiré, n’était pas la volonté de Dieu mais il m’a projeté dedans à pieds joints pour arriver à ses fins et que je recentre mes priorités. Dieu d’abord, moi après. J’étais si mal, j’avais comme l’impression de me noyer en me disant « maintenant je dois assumer mes erreurs, il n’y a pas de retour en arrière possible» mais le Seigneur, dans sa bonté, avait d’autres plans et m’a dirigé vers des amis auxquels il avait disposé les cœurs, et s’est ainsi servi d’eux pour mettre en place Sa solution.

…………………………………….

Bien-sûr, je remercie le Seigneur pour sa délivrance parce qu’aujourd’hui j’ai retrouvé la paix, mais au delà de ça, j’avais besoin de passer par cette épreuve et je le remercie encore plus pour ça: le chrétien est sadique ;)  . Plus sérieusement, je lui suis reconnaissante pour ce qu’il a permis car sans ça, je vivrais toujours ma petite vie spirituelle: prier quand j’ai le temps, aller à l’Eglise le dimanche matin, sans aspirer à plus, beaucoup plus. Aujourd’hui, je m’accroche à mon expérience, me rappelant ma prise de conscience: ce n’est pas ça, la vie avec Dieu. Ce n’est pas me satisfaire d’être sauver et de vivoter paisiblement en attendant de mourir!

Vivre une vie avec Dieu, c’est le louer chaque jour, c’est ouvrir sa Bible et se nourrir de son enseignement, c’est rechercher le Saint Esprit afin de connaitre ses plans, d’entendre sa voix, rechercher les dons qu’il veut nous donner pour que ça serve autour de nous, c’est aimer les autres, c’est partager des moments avec ses frères et soeurs, c’est s’engager dans le service, c’est se faire passer après les autres, c’est accepter qu’Il change mon coeur, mon caractère, c’est vouloir en soi le même amour qu’il a en lui!

Pendant mes jours de désert, je n’ai parlé de mon état à personne. C’était Dieu et moi. J’avais besoin de me retrouver seule avec lui, même si j’aurais bien aimé me sentir soutenue dans la prière, j’avoue avoir craint d’éventuelles paroles souvent bien attentionnée mais qui peuvent s’avérer destabilisantes, voir destructrices. Je ne voulais entendre que la voix de Dieu parce que finalement il est le seul à pouvoir consoler parfaitement. Je n’ai aucun mérite à me dire aujourd’hui que je m’en suis sortie toute seule comme une grande, au contraire! A lui revient la Gloire. Mais je pense avoir franchis un cap, c’est de lui faire confiance jusqu’au bout et de garder les yeux fixés uniquement sur Lui. Comme il m’a conduit dans Job 42.5 « Mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon oeil t’a vu. »  Mon oeil l’a vu dans cette délivrance à laquelle je n’avais pas pensé, dans toutes ces pièces qu’il a embriqué les unes dans les autres miraculeusement. Malgré toutes les expériences que j’ai pu faire avec Lui depuis ma conversion (il y a 12 ans), celle ci restera celle qui m’aura fait prendre conscience de mon manque de communion avec Dieu, moi qui pensais en avoir suffisamment, je sais maintenant qu’il en était rien. Je pense que c’est important de rechercher la vie de l’Esprit, cette écoute qui nous permet de voir ou Dieu est vraiment.

Merci Seigneur parce que pendant ces moments difficiles, je t’ai prié pour que cette expérience ne soit pas vaine. Qu’elle m’apporte ce que j’avais besoin de comprendre, qu’elle m’apporte le changement de coeur auquel j’aspirai, et dans ton amour si grand, tu m’as exaucé. Tu m’as ouvert la porte que je devais prendre, j’ai pris l’engagement auprès de toi que ma vie changeait maintenant. Merci pour ta miséricorde, merci pour ta grâce, merci pour ta bienveillance. Tu es droit, tu es parfait, tu m’aimes malgré mes imperfections et tu viens à mon secours quand j’ai besoin de toi. Tu m’enseignes, tu veux me voir grandir, tu veux te servir de moi et mon désir c’est d’être une personne selon ton coeur. Que ton Saint Esprit soit à l’oeuvre dans ma vie. Tu mérites toute l’adoration de mon coeur parce que sans toi je ne suis rien. Amen

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

bonne fête à toutes les mamans

Posté par luciole47 le 1 juin 2015

Ahhh…les joies d’être maman…aujourd’hui ma petite fille de 6 ans m’a offert mon cadeau préparé à l’école: un pot « confiture de mots doux ». Chaque jour, on en ouvrira un et un petit mot d’amour me dira « J’aime maman quand tu me soignes », « maman je t’aime de tout mon coeur »…

C’est beau l’amour d’un enfant. Ça aime sans condition, ça nous pardonne nos erreurs de parents si désireux de faire pourtant toujours au mieux. Parfois je l’avoue, je suis un peu jalouse. J’aimerais tellement aimer comme eux.Mais j’ai grandi et j’ai oublié ce que c’était d’aimer comme un enfant. Je remercie le Seigneur pour mes enfants. Et je le remercie surtout parce que Lui m’aime toujours de la même façon. Dans 6 mois, dans 2 ou dans 30 ans, Son amour ne changera pas. Même si je ne suis pas parfaite, même si j’ai des défauts, même s’il m’arrive de m’éloigner de lui…je garde la certitude que son amour reste parfait et présent pour moi. Parce qu’il l’a prouvé en donnant sa vie pour moi.

Merci pour ta grâce, Jésus. Merci pour tes bienfaits. Aide moi à redevenir comme un enfant et à avoir le même amour en moi que le tien. Merci pour ma famille, pour mes enfants. Que tu les bénisses dans ce monde de plus en plus difficile. Que tu les gardes et que tu les diriges parce que ton chemin est le bon. Bénis toutes les mamans qui ont besoin de toi parce que tu connais les prières faites dans le secret et tu entends les cris du coeur. Et que tu puisses être glorifié à travers nos vies. Amen.

Publié dans 6 Mes pensées | 1 Commentaire »

relativiser

Posté par luciole47 le 9 mars 2015

Relativiser…c’est le mot que j’ai choisi pour le titre de mon article. Pourquoi? et bien parce que si je passe ma vie à me focaliser sur mes petits soucis, rien n’ira. Sois heureux de ce que le Seigneur permet dans ta vie. Je sais, tu vas dire « c’est facile de parler ainsi! » mais c’est aussi à moi qu’il parle ce matin:

« réjouis toi pour les difficultés que tu rencontres en ce moment parce que je te fais grandir dans la foi et ces temps délicats mais non insurmontables sont essentiels pour ta vie. Tu ne vas pas vivre cette situation indéfiniement. Réjouis toi de ce que le Seigneur te donne et pense que le jour venu, tu vas être délivré et tu pourras glorifier Dieu et passer à autre chose en étant plus fort et plus proche de ton sauveur ».

Parce qu’il n’abandonne pas celui qui est dans la détresse et qui le cherche. Relativise, dis toi que ta situation n’est pas sans issue et qu’elle est sans doute à tes yeux plus importante qu’elle ne l’est réellement.

Publié dans 5 Exortation, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

le laisser tout conduire

Posté par luciole47 le 18 juillet 2014

Je crois que Dieu  a un plan pour chaque personne. Encore faut il avoir la patience et l’envie de le laisser diriger notre vie. Je suis parfois passé par des moments ou j’avais le désir de prendre un chemin facile, voir même dirigée entièrement par ma chair. Quelle lutte insoutenable que de vouloir la volonté de Dieu tout en souhaitant le contraire. Nul n’est à l’abri de trébucher. Quel plaisir, me direz vous, à aller à l’encontre de ce que notre coeur veut? Ce que je sais aujourd’hui, c’est que ce que vous avons dans le coeur, ne vient pas forcément de Dieu. Notre coeur est notre pire ennemi parce que partant du principe que l’amour vient de Dieu, nous sommes aveuglés par toutes sortes de choses auxquelles nous avons envie de croire. S’arrêter en chemin et écouter la voix de Jésus qui nous met en garde, s’arrêter et prier même si l’envie de connaître son avis n’est pas au rendez vous, s’arrêter et prendre quelques minutes qui changeront notre vie…Dieu ne fait pas la sourde oreille à celui qui désire réellement son aide et qui l’appelle à son secours. Voilà le bonheur. Il vient et apaise mon âme quand je suis à ses pieds et que je m’humilie en lui disant de tout mon coeur que sans lui je suis perdue.

Quelle grâce tu me fais, Seigneur! De me réveiller chaque matin en sachant que quoi qu’il arrive tu es là. Que tu diriges mes pas et que tu me me mènes près des eaux paisibles,  quand le monde autour de moi se disperse et cherche des solutions à tout alors qu’il suffit de lever les yeux…Merci pour tous tes bienfaits envers moi. Merci pour les moments que tu permets parfois plus difficiles, parce qu’ils me montrent combien j’ai besoin de toi et combien tu me donnes la paix. Je réalise chaque seconde la grandeur de ton amour pour moi et je sais alors que nul ne m’aimera jamais autant que tu m’aimes,  toi.

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

le signe du triomphe

Posté par luciole47 le 27 avril 2012

L’été dernier, durant nos vacances,  nous nous sommes rendus au Puy du fou en vendée (qui soit dit en passant est devenu depuis le meilleur parc du monde!). Ne sachant pas à quoi nous attendre dans un premier temps, nous avons ensuite eu la très agréable surprise de découvrir le nouveau spectacle: « le signe du triomphe », qui raconte l’histoire d’un jeune romain devenu chrétien. Double surprise pour mon mari et moi qui ne nous attendions pas du tout à ce genre d’histoire: visible par autant de gens, alors que nous vivons dans un monde qui oublie Jésus chaque jour un peu plus.  Je rends gloire à Dieu pour cette belle histoire qui touchera beaucoup, comme elle m’a touchée au plus profond, j’en suis sûre. Mais je n’en dis pas plus! voyez par vous même cette vidéo (qui n’est pas de moi) complète du spectacle et si vous faites partie de ces personnes qui hésitent à vous y rendre, n’hésitez plus! c’est une superbe balade en famille que je  recommande!!! :-)

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans 6 Mes pensées, 8 Vidéos | Pas de Commentaire »

123456
 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75