• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3:16

    Sans titre 3

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

deux poids deux mesures?

Posté par luciole47 le 13 mai 2020

En ces temps de recherche et de désir de véritablement réjouir le coeur de Dieu, je suis assez alerte quand au fait de lui obéir dans les petites choses afin non seulement d’avoir son approbation mais aussi d’être un témoin vrai, honnête, et droit, et toujours avoir cette sanctification devant mes yeux. Pendant ce confinement, j’avoue avoir été dérangé par certaines choses. J’ai décidé de me mettre davantage à l’écart, afin de m’examiner moi même, la Bible ne dit elle pas que chacun se plaigne de ses propres péchés? Cependant je suis restée certaine que Dieu nous teste de différentes façons, et dans ce cas précis, d’obéissance. J’ai beaucoup prié, refusant le jugement, la critique, l’orgueil vers lequel nous glissons si facilement, et la suffisance. Et sans m’y attendre, j’ai reçu deux lectures très claires et très parlantes ces deux derniers jours. La première se trouve dans Daniel, au chapitre 5, ce récit du roi Belsatsar qui avait décidé par son comportement, de ne pas s’humilier ni glorifier Dieu malgré les antécédents connus de son prédécesseur, Nébucadnetsar, qui s’était vu retirer ce qu’il possédait afin de rendre gloire au seul vrai Dieu.

Après avoir fait un festin et bu dans les vases d’or de la maison de Dieu en « bonne compagnie » et loué les dieux d’or et d’argent, d’airain, de fer, de bois et de pierre, Belsatsar, vit une main écrire sur le mur et effrayé, fit venir  Daniel afin de lui donner l’interprétation:

Ô roi, le Dieu très-haut avait donné à Nébucadnetsar, ton père, la royauté et la grandeur, la gloire et la majesté. Et à cause de la grandeur qu’il lui avait donnée, tous les peuples, nations et langues étaient dans la crainte et tremblaient devant lui, il faisait mourir qui il voulait et donnait la vie à qui il voulait ; il élevait qui il voulait et abaissait qui il voulait. Mais son cœur s’étant élevé et son esprit s’étant enflé à l’excès, il fut déposé de son trône royal et sa majesté lui fut ôtée. Il fut chassé du milieu des enfants des hommes, son cœur devint semblable à celui des bêtes et sa demeure fut avec les ânes sauvages ; il fut nourri d’herbes comme les bœufs et son corps fut trempé de la rosée du ciel jusqu’à ce qu’il reconnût que le Dieu très-haut domine sur la royauté humaine et qu’il y élève qui il veut Et toi, son fils, Belsatsar, tu n’as pas humilié ton cœur, bien que tu saches toutes ces choses. Mais tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux ; on a apporté devant toi les vases de sa maison, et toi, et tes grands seigneurs, tes épouses et tes concubines vous y avez bu du vin ; et tu as loué les dieux d’argent et d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient, n’entendent et ne connaissent point, et le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies, tu ne l’as point glorifié. Alors de sa part est venue cette main et a été tracé ce qui est écrit là. Et voici ce qui a été écrit là : Mené, mené, Tekèl, oupharsin. Voici le sens de ces mots : Mené [compté] : Dieu a compté ton règne et y a mis fin. Tekèl [pesé] : Tu as été pesé dans la balance et trouvé léger.  Perès [brisé] : Ta royauté a été brisée et donnée au Mède et au Perse. Alors sur l’ordre de Belsatsar on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou une chaîne d’or et on publia qu’il commanderait au troisième rang dans le royaume. Dans la même nuit, Belsatsar, roi des Chaldéens, fut tué. (Daniel 5 v 18 à 30)

La deuxième lecture se trouve dans proverbe 11 v 1: La fausse balance est en abomination à l’Éternel, Mais le poids juste lui est agréable.

Trop de similitude pour passer outre, j’ai cherché ce que le Seigneur voulait me montrer et j’ai été éclairé:

Intégrité, Irréprochabilité, le chrétien doit avant tout montrer l’exemple par son témoignage d’obéissance à la Parole, sans demie mesure afin de bénéficier avec honnêteté de la confiance de celui qui se trouve en face et qui a besoin de se repérer dans ce monde apostat. Ainsi, pour ne citer que quelques exemples: le manger et le boire (les excès de table), la vitesse en voiture, le vocabulaire, le respect des autorités, et tant d’autres choses encore, peuvent laisser le monde indifférent, mais pas le chrétien! Si nous paraissons spirituels aux yeux de quelques uns, au point qu’ils nous prennent comme un modèle de consécration et d’obéissance, et si nous nous permettons un relâchement dans notre comportement, il se peut qu’ils se le permettent aussi, pensant ne pas être mal conduit par une personne « si spirituelle » et ainsi devenir légers à leur tour sans s’en rendre compte! Quelle responsabilité! Que le Seigneur nous éclaire.

« Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes comportés d’une manière sainte, juste et irréprochable envers vous qui croyez. »(1 thessaloniciens 2 v 10)

Malheur au monde à cause des occasions de chute ! Car il est inévitable qu’il se produise des occasions de chute, mais malheur à l’homme par qui elles se produisent (Matthieu 18 v 7)

Au delà de notre volonté de vouloir gagner des âmes dans ces temps de la fin, n’oublions pas que tout commence par le témoignage de notre façon de vivre. Et avant toute chose, respectons assez le Seigneur pour ne pas chercher à nous donner des excuses sur notre comportement afin de ne pas être trouvé léger.

Seigneur aide nous par ton Saint Esprit qui est parfait et qui sait comment nous conduire dans la sainteté et dans la vérité. Tu vois nos coeurs et nos motivations, tu connais tout de nous et notre désir profond de faire ta volonté. Merci pour ta patience et ta miséricorde et merci pour le changement que tu vas encore faire en chacun de nous en attendant ton retour glorieux. Amen.

COMMENTAIRES TROUVÉS D’APRÈS MES LECTURES:

  »Nous avons remarqué comment, dans presque chaque verset de ces chapitres, la part et le caractère du juste et du méchant sont mis en contraste. Eh bien, il en est ainsi dans la vie journalière de l’enfant de Dieu: Placé à côté des incrédules de ce monde, sa fidélité est appelée à faire ressortir leur iniquité et inversement. Il est droit et intègre au milieu de pervers, et d’impies.« 

« Ce n’est pas avoir deux poids et deux mesures, mais user, pour peser, de fausseté, en trompant celui qui s’en remet à vous avec confiance et compte sur votre intégrité pour recevoir de vous ce qui est juste. L’Éternel a cela en abomination; il aime l’intégrité quant à l’estimation du poids des choses. Il va sans dire que cela s’applique aussi aux choses morales. »

« …quelle que soit notre occupation, nous ne devons jamais tromper notre prochain. C’est toujours rafraîchissant d’avoir affaire à quelqu’un qui dit la vérité et sur qui on sait qu’on peut compter, que ce soit le banquier ou le marchand de poissons. »

Laisser un commentaire

 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75