• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • télécharge1r

  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • images3

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3.16

    images2

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Une aide spirituelle/Réveille-toi.

Posté par luciole47 le 1 octobre 2019

Sa Parole pour aujourd’hui, message du 01/10/2019:

“Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis,” Romains 1. 11

Bien sûr, c’est le grand apôtre Paul qui écrit ces lignes aux chrétiens de Rome, et non un simple croyant d’une église quelconque. On parle ici du plus grand théologien que le christianisme ait eu, le plus remarquable des missionnaires qui soit. Mais chaque chrétien est riche de ce que Dieu lui a donné et devrait être capable de partager cette richesse avec d’autres chrétiens. Ce qui est bon, chez Paul, c’est ce souci constant d’apporter à ses auditeurs et à ses lecteurs, la grandeur et la puissance du message du Christ. Dès sa conversion, le nouvel apôtre œuvre jour et nuit, et durant de longues années – souvent difficiles – pour faire connaître la Parole qui l’a bouleversé, la Bonne Nouvelle de Dieu. Il n’a de cesse de partager, témoigner, enseigner et “aider spirituellement” jusqu’à communiquer des dons spirituels à ceux qui partagent la même espérance. Lorsque nous rencontrons des parents, des amis, des connaissances, avons-nous ce même empressement ? Ici, il ne s’agit pas d’annoncer l’Évangile à des personnes qui ne le connaissent pas, mais de partager entre frères et soeurs, des expériences vécues avec Dieu. De ces échanges, nous pourrions tous être édifiés, constatant comment Dieu agit chez l’un et chez l’autre, avec une originalité surprenante, personnalisant Ses interventions pour que chacun puisse recevoir ce qui lui est nécessaire. Nous serions riches des expériences de tous, admiratifs devant toutes les manières que Dieu emploie pour répondre aux attentes des uns et des autres. C’est ce qui permet aussi à Paul de reconnaître une vérité magnifique : “De cette manière, je serai affermi par votre foi et vous par la mienne” (Romains 1. 12). Nous nous attendons à être affermis par un homme comme l’apôtre Paul, mais voilà qu’il reconnaît être lui aussi affermi par la foi de chrétiens anonymes. De fait, nous avons tous besoin de pareils affermissements. Ne nous en privons pas !

———————————————-

Ce message m’interpelle car j’ai rendu témoignage à une soeur en Christ il y a peu, et celle ci me disait que ce que j’ai vécu pouvait servir à beaucoup de chrétiens qui veulent avancer mais ne savent pas comment s’y prendre; et s’y joint aussi un événement bien triste qui m’a particulièrement bouleversé, et qui s’est produit il y aura un an le 3 octobre, qui a contribué à mon changement spirituel, le décès brutal et inattendu d’un frère Chrétien.

Nous remontons dans le temps, nous sommes début de l’été 2018. Ma vie spirituelle est pauvre. Je pense qu’elle est pas mal, mais soyons honnête, elle est pauvre! Je ne prie pas tous les jours, je n’aime pas lire donc ma Bible n’est souvent ouverte que le dimanche matin, je mets le Saint Esprit au second rang, je minimise sa puissance,j’ai envie de plaire à Dieu, je l’aime, mais je fais du sur place. J’ai comme un constat dans mon coeur, de mécontentement mêlé de tristesse et de découragement. Oui, j’aime le Seigneur mais j’ai conscience que ça ne suffit pas. Un jour, dans une prière, je soupire après Lui, et je dis : « Mais Seigneur, est-ce que je ne sers qu’à faire le ménage dans l’église? Ma vie chrétienne ne se résume donc qu’à ça? alors qu’autour de moi il y a des gens que tu utilises pour ton oeuvre, moi je ne sers à rien… » et dans sa bonté, le Seigneur me répond qu’il ne peut pas se servir de moi comme il le voudrait parce que je ne le connais pas, je ne prie pas assez, je ne lis pas ma Bible et j’ai besoin de la connaître pour pouvoir répondre aux besoins des âmes mais je ne suis pas prête.

Alors je commence à lire ma Bible, je me donne un objectif: moi qui a toujours eu du mal avec la chronologie Biblique, je la reprends depuis le début et je me note sur un cahier chaque événement important, chaque prophète, chaque roi…ainsi que les versets phares et ceux qui me touchent particulièrement. Je suis motivée, mais tout en mettant le train en marche, je ne me débarrasse pas de mes pensées et je finis par douter de l’Amour de Dieu: Il ne se sert pas de moi, alors je ne lui suis pas agréable, donc il me laisse de côté, je ne mérite pas son amour etc…un poids pesant se met sur mon coeur. Début juillet, rendez-vous médical, mon médecin me recommande de veiller à passer ma mammographie que je dois faire depuis 2 ou 3 mois, car elle sent quelque chose qui ne lui plaît pas (Rien n’est un hasard avec Dieu. Même dans la négligence de ma prise de rendez-vous). De fil en aiguille, je me retrouve à prendre un nouveau rendez vous, cette fois pour une biopsie, un terme qui ne me rassure pas. Ok Seigneur…j’ai peur, donne moi du temps encore, ne permets pas que je sois malade, ne permets pas que je meurs, j’ai tant de choses à faire j’ai tant de gens à aimer, j’ai tant à apprendre et à découvrir de toi... La pensée est bien présente: je ne veux pas mourir. Ni physiquement, ni spirituellement. Paradoxalement, je commence à espérer en Dieu, moi qui doute de son amour 5 mn avant! Des cantiques d’encouragement* et de confiance* envahissent mon esprit.

(*J’ai confiance en mon Seigneur *mon secours est en toi *fort et puissant)

Je me sens soutenue, malgré la crainte de mon rendez-vous, la paix de Dieu m’inonde et je me retrouve dans la salle d’examen, 15 jours ou 3 semaines se sont écoulées, je ne sais même plus, le temps est comme suspendu. Dans cette pièce quelque chose se passe. Nous ne sommes que 3 personnes physiques mais j’ai l’impression que la pièce est remplie de monde. Je ne vois rien, je sens juste que tout l’espace est pris par une multitude d’anges. C’est une chose que je n’ai jamais ressenti, jamais vécu auparavant. Et là je me trouve tellement soutenue par le Seigneur que je n’ai ni peur ni appréhension, je réalise à ce moment que tout ira bien. Pendant l’examen, le radiologue me rassure, le prélèvement est terminé et le kyste s’est atrophié, ce qui est bon signe même s’il reste prudent en attendant les résultats. Dans mon coeur je sais déjà que je n’ai plus rien à craindre. Je rentre chez moi avec confiance parce que Dieu m’a envoyé ses anges pour m’entourer et je pleure sur le retour, demandant pardon au Seigneur d’avoir douté de son Amour, et je réalise que cette épreuve a été permise pour me dire « je t’aime et je vais te le montrer afin que tu ne doutes plus ». Je continue de lire ma Bible et je me surprends à avoir un manque si je passe un jour sans l’ouvrir, je me mets à prier avec reconnaissance chaque jour, s’en suit d’une vision que je reçois du Saint Esprit: le mot SANCTIFICATION. Je reçois les résultats de la biopsie fin août 2018, tout va bien, ce n’est pour moi qu’une confirmation et encore l’occasion de remercier le Seigneur pour cet Amour si grand qu’il a pour moi alors que je ne mérite rien. Je continue de nourrir mon âme et mon esprit de la Parole, de la prière, et début octobre, le décès brutal d’un frère chrétien nous bouleverse et je réalise que peut être malgré tous mes efforts, Seigneur si tu reviens chercher l’église demain, il se passe quoi? Est-ce que je suis prête? C’est un grand déclic pour moi. Une grande tristesse de ce décès me permets aussi de me remettre en question. Ce mot SANCTIFICATION qui résonne et qui s’impose en moi, cette soif qui grandit, ce besoin de revenir aux choses essentielles et fondamentales de la vie chrétienne, telle que Jésus le souhaite, ce besoin du St Esprit dans ma vie au quotidien, de vouloir faire la volonté de Dieu, respecter et obéir à Sa Parole, couper la télé…Prier, chercher Dieu, écouter des messages qui me remuent dans mes habitudes et qui m’apprennent à discerner les bonnes choses des mauvaises; à chercher le royaume et la justice de Dieu, à se laisser transformer et purifier, à en désirer plus que tout ce que Jésus veut au lieu de ce que JE veux, être gagné par l’amour Divin afin de pouvoir aimer les autres!

Et j’en viens à  l’appel que le Seigneur met sur mon coeur pour que les chrétiens se réveillent et réalisent leur tiédeur: Travaille à ton Salut. Parce que j’ai aussi pris conscience que si je ne suis pas prête, si je n’obéis pas à Sa Parole, si je suis légère dans ma communion avec Dieu, que j’aime l’esprit du monde, que je me contente de vivoter ma vie spirituelle, non seulement je ne vais servir à rien, mais lorsque Jésus me jugera, je l’entendrai me dire qu’il ne me connaît pas. Et il y en a beaucoup qui vont tomber de haut. Ce n’est pas ma pensée, c’est le St Esprit qui me conduit à évangéliser les chrétiens. Beaucoup sont morts et ne le savent même pas. Quand à ceux qui ont soif, soyez encouragés et persévérez dans ce que Dieu met à votre disposition: prière, lecture de la Bible, communion fraternelle; accrochez vous à travers ce que Dieu vous demande par la lecture. Demandez au St Esprit de se révéler d’avantage et de vous éclairer, de vous donner le discernement.

Réveillez-vous.

Soyez bénis

Laisser un commentaire

 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75