• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • télécharge1r

  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • images3

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3.16

    images2

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 5 visiteurs en ligne

Voir Dieu où il n’est pas et ne pas le voir là où il est

Posté par luciole47 le 30 avril 2017

une expérience éprouvante m’est arrivée récemment, qui a duré 3 semaines. 3 semaines, peut être penserez-vous que ce n’est pas si terrible, mais croyez qu’elles ont été pour moi, interminables ; remplies de pleurs, d’angoisses, de doutes, de peurs, de pourquoi. Quand j’ai eu envie de partager mon témoignage, le Seigneur m’a mis en pensée l’histoire de Jonas et en effet, en relisant son histoire, je me suis retrouvée un peu en lui.

   TARSIS

Centrée sur moi, mes plaisirs et mes envies, je refusais ce que Dieu me demandait de faire, j’ai même arrêté une partie de mon service pour lui, tout simplement parce que pour moi, ce n’était pas urgent.  J’ai donc fait mon petit chemin tranquille, prié pour quelque chose que j’avais envie de faire, et Dieu ouvrit les portes de la même façon que Jonas ne voulu pas écouter la voix de Dieu, trouva l’argent nécessaire pour payer sa place sur un bateau qui l’emmènerait loin de sa mission, et Dieu le laissa faire!!

    SUR LE NAVIRE DE LA LIBERTE

« Super , je suis bénie, guidée par le Seigneur, il m’a répondu, je peux y aller sans doutes. » J’ai donc eu ce que je désirai, et après quelques jours de joie, je commençais à me sentir mal, remplie d’angoisse, pensant que j’avais peut être fait un mauvais choix, qui se trouvait incompatible avec le fait de servir Dieu. J’étais prise dans la tempête, avec soudain le désir profond de revenir à lui, et de m’occuper de ses affaires, ayant pris conscience de mes erreurs. Je priais avec insistance parce que je ne comprenais pas l’état dans lequel j’étais alors que les portes s’étaient ouvertes pour accéder à la bénédiction.

 

    DANS LE VENTRE DU POISSON

Dieu n’est pas resté silencieux longtemps et m’a rassuré plusieurs fois dans sa parole en me disant de ne pas promener de regards inquiets, qu’il venait à mon secours et qu’il voulait faire de grandes choses en moi, de vivre par l’esprit et non par la chair.. Les jours passaient, j’avançais en comprenant que  j’étais trop centré sur moi, bien dans mon confort, bien dans mon quotidien, alors que paradoxalement je lui demandais depuis plusieurs années de changer mon cœur, de se servir de moi.( Nous devons faire attention à ce que nous demandons, car un jour Dieu répond. Je pense aussi qu’il est important de prier pour être fortifié pour les futurs moments difficiles car on ne le demande pas assez.) Je ne comprenais toujours pas le mal être dans lequel j’étais, parce que plus je priais, plus j’étais mal  jusqu’au jour où j’ai réalisé que ce que j’avais désiré, n’était pas la volonté de Dieu mais il m’a projeté dedans à pieds joints pour arriver à ses fins et que je recentre mes priorités. Dieu d’abord, moi après. J’étais si mal, j’avais comme l’impression de me noyer en me disant « maintenant je dois assumer mes erreurs, il n’y a pas de retour en arrière possible» mais le Seigneur, dans sa bonté, avait d’autres plans et m’a dirigé vers des amis auxquels il avait disposé les cœurs, et s’est ainsi servi d’eux pour mettre en place Sa solution.

…………………………………….

Bien-sûr, je remercie le Seigneur pour sa délivrance parce qu’aujourd’hui j’ai retrouvé la paix, mais au delà de ça, j’avais besoin de passer par cette épreuve et je le remercie encore plus pour ça: le chrétien est sadique ;)  . Plus sérieusement, je lui suis reconnaissante pour ce qu’il a permis car sans ça, je vivrais toujours ma petite vie spirituelle: prier quand j’ai le temps, aller à l’Eglise le dimanche matin, sans aspirer à plus, beaucoup plus. Aujourd’hui, je m’accroche à mon expérience, me rappelant ma prise de conscience: ce n’est pas ça, la vie avec Dieu. Ce n’est pas me satisfaire d’être sauver et de vivoter paisiblement en attendant de mourir!

Vivre une vie avec Dieu, c’est le louer chaque jour, c’est ouvrir sa Bible et se nourrir de son enseignement, c’est rechercher le Saint Esprit afin de connaitre ses plans, d’entendre sa voix, rechercher les dons qu’il veut nous donner pour que ça serve autour de nous, c’est aimer les autres, c’est partager des moments avec ses frères et soeurs, c’est s’engager dans le service, c’est se faire passer après les autres, c’est accepter qu’Il change mon coeur, mon caractère, c’est vouloir en soi le même amour qu’il a en lui!

Pendant mes jours de désert, je n’ai parlé de mon état à personne. C’était Dieu et moi. J’avais besoin de me retrouver seule avec lui, même si j’aurais bien aimé me sentir soutenue dans la prière, j’avoue avoir craint d’éventuelles paroles souvent bien attentionnée mais qui peuvent s’avérer destabilisantes, vois destructrices. Je ne voulais entendre que la voix de Dieu parce que finalement il est le seul à pouvoir consoler parfaitement. Je n’ai aucun mérite à me dire aujourd’hui que je m’en suis sortie toute seule comme une grande, au contraire! A lui revient la Gloire. Mais je pense avoir franchis un cap, c’est de lui faire confiance jusqu’au bout et de garder les yeux fixés uniquement sur Lui. Comme il m’a conduit dans Job 42.5 « Mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon oeil t’a vu. »  Mon oeil l’a vu dans cette délivrance à laquelle je n’avais pas pensé, dans toutes ces pièces qu’il a embriqué les unes dans les autres miraculeusement. Malgré toutes les expériences que j’ai pu faire avec Lui depuis ma conversion (il y a 12 ans), celle ci restera celle qui m’aura fait prendre conscience de mon manque de communion avec Dieu, moi qui pensais en avoir suffisamment, je sais maintenant qu’il en était rien. Je pense que c’est important de rechercher la vie de l’Esprit, cette écoute qui nous permet de voir ou Dieu est vraiment.

Merci Seigneur parce que pendant ces moments difficiles, je t’ai prié pour que cette expérience ne soit pas vaine. Qu’elle m’apporte ce que j’avais besoin de comprendre, qu’elle m’apporte le changement de coeur auquel j’aspirai, et dans ton amour si grand, tu m’as exaucé. Tu m’as ouvert la porte que je devais prendre, j’ai pris l’engagement auprès de toi que ma vie changeait maintenant. Merci pour ta miséricorde, merci pour ta grâce, merci pour ta bienveillance. Tu es droit, tu es parfait, tu m’aimes malgré mes imperfections et tu viens à mon secours quand j’ai besoin de toi. Tu m’enseignes, tu veux me voir grandir, tu veux te servir de moi et mon désir c’est d’être une personne selon ton coeur. Que ton Saint Esprit soit à l’oeuvre dans ma vie. Tu mérites toute l’adoration de mon coeur parce que sans toi je ne suis rien. Amen

Laisser un commentaire

 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75