• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3:16

    Sans titre 3

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Transformé par le Christ : Témoignage d’un ancien Prêtre Catholique

Posté par luciole47 le 26 février 2008

Benigno Zuniga ancien prêtre d’Amérique du Sud

Quoique j’aie été prêtre pendant de nombreuses années, j’ai passé plus de cinquante ans dans les ténèbres spirituelles, car ma connaissance de Jésus-Christ était bien limitée et bien déformée. En fait, le véritable Christ de la Bible restait caché à mes yeux, occulté par de multiples couches d’enseignements religieux compliqués.
Je croyais qu’en dehors du catholicisme de l’Eglise de Rome, personne ne pouvait être sauvé, et que le Pape, représentant du Christ sur la terre, était infaillible. Je lui étais tellement attaché que j’aurais donné ma vie pour le défendre.
L’enseignement de la religion catholique

A l’âge de seize ans, après avoir reçu toute mon éducation chez les pères Jésuites, j’ai décidé de devenir moine. J’ai fait mes études au Pérou, en Ecuador, en Espagne et en Belgique, et j’ai été ordonné prêtre.
Pendant bien des années, j’ai enseigné dans des écoles catholiques, puis dans un séminaire ; ensuite j’ai servi en tant que Vice-Chancelier dans le tribunal ecclésiastique de mon diocèse. J’ai été aumônier dans l’armée, et prêtre dans deux des paroisses les plus importantes de mon pays.
Comme prêtre de paroisse, je me faisais fort de combattre les protestants. Je les considérais comme des hérétiques et j’enseignais à mes fidèles que tous les protestants étaient dépourvus de sens moral. Puisque certains d’entre eux faisaient constamment référence à l’autorité de la Bible, j’ai décidé d’écrire un livre en me servant des Ecritures pour dénoncer cette erreur-là.

L’enseignement de Dieu

J’ai soigneusement étudié la Bible, chapitre après chapitre, pendant trois ans. J’ai alors été terriblement ébranlé en découvrant que c’était moi qui étais dans l’erreur. Incapable de réfuter ces hérétiques, j’étais moi-même réfuté par ma propre Bible catholique. J’ai vu combien mes croyances catholiques m’avaient éloigné de ma Bible. Souvent, j’étais ému aux larmes de voir que j’avais si docilement adhéré à des pensées humaines au lieu de m’attacher à l’enseignement de Dieu.
Cette lecture de la Bible chapitre par chapitre a également eu pour effet d’aviver progressivement ma conscience. J’ai vu combien j’étais loin de Dieu. En tant que prêtre, je projetais une image de sainteté, mais en réalité je donnais prise à toutes sortes de péchés, et ma vie n’avait rien de céleste. Mes soutanes noires étaient bien à l’image des ténèbres de mon cœur. Rien ne me procurait cette paix à laquelle j’aspirais tant : ni les sacrements, ni les prières aux saints, ni la pénitence, ni l’eau bénite, ni la confession de mes péchés à un confesseur humain.

Transformé par le Christ

Prêtre plus que cinquantenaire, un jour j’ai enfin livré mon cœur à Dieu. Je me suis agenouillé devant Christ ; bien qu’invisible, Il est enfin devenu quelqu’un de vivant et de vrai pour moi. Conscient d’être moins que rien, le cœur brisé, je me suis repenti de L’avoir offensé par ma vie de péché. En esprit, j’ai vu la croix où Son Sang précieux a coulé pour me délivrer du châtiment que je méritais. A la suite de cette prière, le Christ a transformé ma vie. Il m’a appelé hors du tombeau de mes ténèbres
Spirituelles ; Il m’a conduit dans une expérience vivante, et m’a donné de Le connaître personnellement, tel qu’Il est.
Le secret de l’authenticité spirituelle est de rencontrer le Christ au travers d’une foi sincère et fervente. Là où le Christ règne sans partage dans un cœur, toutes les autres bénédictions spirituelles sont assurées par surcroît.

Laisser un commentaire

 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75