• JESUS…

    ...The most beautiful Name...Le plus beau Nom...
  • télécharge1r

  • Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. (Apocalypse 1: 8)

    Dieu m'a donné de beaux enfants, en bonne santé et que j'aime d'un amour infini. Il y a d'autres personnes que j'aime aussi évidemment: mon mari, ma famille... Mais je ne pourrais jamais donner mes enfants en sacrifice pour aucune de ces personnes!...Et c'est pourtant ce que Dieu a fait: Il a laissé son fils mourir pour TOUS les êtres humains. Jésus a souffert comme personne. Il a porté tous les péchés du monde et Dieu a détourné sa face de son fils par amour pour nous. Réalisez son amour pour vous à présent.

  • images3

  • Catégories

  • Archives

  • Méta

  • Jean 3.16

    images2

  • Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! (Apocalypse 19: 9)

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Bonjour

Posté par luciole47 le 27 septembre 2007

« RÉCONCILIE-TOI AVEC DIEU, SOIS EN PAIX AVEC LUI!

C’EST AINSI QUE TU CONNAÎTRAS LE BONHEUR. » JOB 22V21

-

>> TRADUCTION DU SITE DANS VOTRE LANGUE<<

trinityglowingmdwht.gif

>>Un message chaque jour pour vous ici<<

 

 NB: Les publicités insérées entre les articles sont indépendantes de ma volonté. 

Bon nombre d’entre elles vont à l’encontre du message principal de ce blog.  

 

Publié dans 2 Divers, non classé | 34 Commentaires »

la responsabilité de chacun

Posté par luciole47 le 19 juillet 2019

Apocalypse 3 verset 17 à 19

Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. 

………………..

Le Seigneur, dans sa bonté et son amour infini, continue de parler à son église car il veut sauver un grand nombre. Je ne parle pas ici des gens du dehors, mais des chrétiens. Et Jésus parle aux chrétiens de Laodicée dans ce passage de l’apocalypse. Laodicée représente l’église de la fin, l’église dégradée.

Nous avons tous une grande responsabilité pour nous même et nous voyons aujourd’hui combien de chrétiens sont légers avec la Parole. On ne recherche plus la vérité et l’obéissance, mais nos propres envies, nos opinions, on arrange l’Ecriture à notre mode et on fait dire n’importe quoi au Seigneur. Nous prions pour les âmes mais nous sommes incapables de prendre soin de nous même. Si nous commencions par ouvrir les yeux et y mettre ce collyre dont le Seigneur parle, nous pourrions plonger nos regards dans la Bible et y trouver tout ce dont nous avons besoin.

Si on vous met à l’entrée d’un labyrinthe avec danger de mort, qu’on vous propose un plan pour en sortir vivant…Le prendrez-vous? Peut être dans un premier temps voudrez-vous essayer de vous débrouiller seul? mais à force de tourner en rond…?

Les chrétiens de Laodicée se sentent sereins, pensent avoir tout ce dont ils ont besoin mais ils sont loin de Dieu. Ils ont d’ailleurs réussi à le faire sortir puisqu’il est à la porte: Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. (verset 20)

L’apostasie précède la mise en place  de l’antichrist (2 thessaloniciens 2 v3), et nous sommes dans l’apostasie (Définition Larousse: abandon volontaire et public d’une religion, en particulier de la foi chrétienne). Par l’acceptation de beaucoup de choses non bibliques, l’esprit du monde est entré dans l’église et génère ce qu’il est écrit dans 2 Timothée 4 v3 et 4: Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Nous baignons dans une ambiance qui nous enseigne sans cesse l’amour de Jésus, la joie d’être sauvé, et tout va bien! Mais je jette un pavé dans la mare: savez-vous que l’on peut perdre son salut? Je suis attristé par les pasteurs qui brossent les chrétiens dans le sens du poil pour ne pas les brusquer car à force de ce genre de messages prêchés, il m’a fallu chercher des choses plus percutantes sur internet qui font qu’on se remet en question, qui nous montrent ce dont nous avons besoin pour avancer, être consacré, sanctifié! (Bien-sûr en priant et en demandant la direction au Seigneur car il est évident que sans discernement, on peut vite adhérer à tout et n’importe quoi, soyez prudents!). Je croise et j’entends des chrétiens qui n’ont pas conscience que la vie chrétienne, c’est un engagement, une obéissance de TOUS les jours, une réelle conversion. La légèreté avec cet engagement, fera que beaucoup resteront là quand Jésus viendra chercher son Epouse qui s’est préparée.

Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée (Apocalypse 19 v7)

Chaque chrétien a besoin de se placer devant Dieu et de chercher sa responsabilité car ce n’est pas seulement celle du pasteur. J’ai passé des années à penser que ma petite vie spirituelle suffisait mais le Seigneur m’a donné la vision du mot « SANCTIFICATION » et ayant cherché dans la parole, le verset dans Hébreux 12 v14 a pris tout son sens:

Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

J’ai compris que la marche avec Dieu est bien plus compliquée que ça. Et si Jésus revient chercher son épouse, il ne revient pas chercher des chrétiens menteurs, lâches, impudiques, idolâtres…(Apocalypse 21 v8) C’est important de savoir où j’en suis aujourd’hui dans ma marche chrétienne. Est-ce que j’ai changé? est-ce que je suis toujours la même personne qu’avant ma conversion? Si c’est le cas, je dois me placer devant le Seigneur et me repentir véritablement. Est-ce que j’aime le Seigneur? ou est-ce que j’aime ma vie? est-ce que j’aime le monde? est-ce que je suis à part? ou est-ce que je me confonds avec les non chrétiens parce qu’il faut « leur montrer qu’on est comme eux pour les amener à Dieu » et de ce fait ou est la différence et quel est mon témoignage??  

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point. Jean 14 v27

Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite. Je leur ai donné ta parole; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. Jean 17 v13 à 17

Parce que j’aime le Seigneur et que je veux faire ce qui lui est agréable, je veux mettre en pratique son enseignement qui me bouscule. Que le Saint Esprit soit à l’oeuvre dans les coeurs et que chacun réalise l’importance de prendre position maintenant.

Jésus nous montre l’importance de se tenir prêt avec la parabole des vierges sages et les vierges folles. Matthieu 25 v1 à 13

Dieu n’oblige pas, il conseille. A nous de savoir ce que nous voulons, mais la vérité c’est que ceux qui entreront dans le royaume seront ceux qui font la volonté de Dieu. Matthieu 7 v21 (à 29)

Cherchez et vous trouverez (Luc 11 v9) car le Seigneur est bon et se révèle à celui qui désire lui obéir.

Que le Seigneur vous bénisse.

Publié dans 5 Exortation | Pas de Commentaire »

Mon témoignage

Posté par luciole47 le 21 mai 2019

Avant de vous parler de ma conversion, je voudrais remonter à plus loin dans le temps avant que je vienne au monde. A l’époque, ma mère a voulu offrir à mon père la joie de connaître la paternité. Lorsque je suis née, il était malade d’un cancer et ma mère qui était croyante, a fait une prière en demandant au Seigneur de s’occuper de cette situation difficile dans laquelle notre famille était plongée, de me garder et de me bénir pour la suite. Mon père est décédé presque deux ans après ma naissance.

Je ne peux que penser au psaume 139 de David à partir du verset 13 : « C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché devant toi lorsque j’ai été fait dans le secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m’étaient destinés avant qu’un seul d’entre eux n’existe. » AMEN

J’ai donc grandi, j’ai eu une enfance tranquille, j’ai échappé plusieurs fois à des drames qui auraient pu m’être fatales: mon chien m’a attaqué à la gorge, j’ai été brûlé au bras, j’ai même failli me retrouver sous des meubles de cuisine qui se sont arrachés du mur à quelques mètres de moi! Je ne m’étais jamais rendu compte à quel point le Seigneur avait sa main sur moi mais je l’ai réalisé lorsque ma mère m’a raconté il y a seulement quelques mois, cette prière qu’elle avait faite. Dieu l’avait entendu.

J’ai continué ma petite vie, je me rappelle que je lisais des bandes dessinées sur la vie de Jésus vers l’âge de 8 ans. J’étais fascinée par cet homme qui chassait les démons et qui les mettait dans des troupeaux de porcs, qui allaient ensuite se jeter de la falaise ( voir Matthieu 8 v 28 à 32)…Je ne sais pas pourquoi je ne me rappelle que de ce passage principalement. J’étais croyante mais j’étais une enfant qui n’avait aucune éducation religieuse alors je priais juste de temps en temps et ça me suffisait. Parfois je ressentais une chose étrange difficile à expliquer qui s’est produite pendant plusieurs années mais assez espacé, en pleine journée, alors que je ne rêvais pas: je me voyais très petite et sentais quelque chose de gigantesque autour de moi. Quelque chose de si grand que ça ne pouvait pas être contenu. Dans ma tête d’enfant, ça me faisait assez peur, je ne savais pas contrôler cette vision mais j’ai compris quelques temps après ma conversion, qu’il s’agissait de la présence de Dieu après l’avoir de nouveau ressenti un jour alors que j’étais en train de prier et ça a été une révélation pour moi! Il était là durant tout ce temps…toutes ces années.

Vers l’âge de 15 ans, ma mère a commencé à se rendre dans une église pentecôtiste, j’ai dû suivre quelques fois mais n’étant pas quelque chose d’important pour moi, je n’avais pas envie de m’y rendre et même si j’ai pu être touchée par le visionnage du film « la croix et le poignard », j’ai vite souhaité qu’on me laisse tranquille. Avec les années, ma mère s’est convertie, puis ma soeur, et un jour de février 2005, alors que le Seigneur travaillait mon coeur, après des mois de questionnement, d’hésitation, j’ai réalisé le sacrifice de Jésus à la croix, la nécessité absolue de rétablir ma communion avec Dieu pour être pardonnée; un changement de vie s’est très vite imposé à moi comme une évidence. J’ai rapidement accepté les démarches que le Seigneur m’invitait à faire car il avait des plans pour moi qui ne correspondaient pas au chemin sur lequel j’étais. 

Ma vie était paisible avant ça. Mon témoignage ne contient pas de tremblement de terre, comparé à certains qui ont pu être délivrés de vies très dures et foudroyés sur place par l’Amour de Dieu. Mon expérience personnelle c’est de vous dire que vous avez une place dans le coeur de Dieu. Parce qu’il a voulu de vous. Si aujourd’hui vous êtes sur terre, c’est parce qu’il a voulu votre naissance. Ce n’est pas le fruit du hasard, ce n’est pas un accident. Tu es précieux à ses yeux et il veut faire de toi SON enfant. Il veut que tu réalises que bien avant ta naissance il savait le nombre de cheveux que tu aurais sur ta tête (Matthieu 10:30)

Alors si parfois tu te dis que tu ne sers à rien, que personne ne t’aime, ou que tu ne sais pas où la vie te mène, regarde autour de toi les merveilles de la création et lève les yeux vers le ciel parce que tu es aimé par le Roi des Rois.

C’est dur, je trouve, de se dire qu’on naît, on vit tant bien que mal pour s’en sortir dans ce monde, et qu’on meurt sans avoir compris le sens de notre passage sur terre. Quelle tristesse, non? Alors que réaliser l’Amour de Dieu, se rapprocher de Lui, chercher ce qu’il a prévu pour moi, ce qu’il veut me confier, avoir cet espoir qu’il y a une autre vie avec Lui…Quel honneur et quelle joie!

J’ai mis 30 ans à comprendre, Il a mis 30 ans à m’attendre. Merci Seigneur pour ta patience! Mais si c’était à refaire je ne changerais rien parce que si je regarde par dessus mon épaule, je vois à quel point il m’a toujours aimé, toujours gardé alors que je n’étais même pas à lui dans mon coeur! Mais je lui appartenais déjà et ça déclenche tant de reconnaissance en moi. Je vous souhaite vraiment de tout mon coeur, de faire votre propre expérience et de contempler son oeuvre merveilleuse dans votre vie.

SOYEZ BÉNIS 

Publié dans 4 Témoignages, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

L’Amour de Dieu

Posté par luciole47 le 16 avril 2019

(copié-collé  »un miracle chaque jour »)
Bonjour Mon ami(e),

Pâques nous rappelle combien nous pouvons nous identifier à Jésus. Sa mort et sa résurrection nous montrent son amour pour nous, et ce quelle que soit notre condition…! Il a tout enduré pour nous, comme le rappelle ce passage de la Bible :

« Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; et nous l’avons considéré comme punifrappé de Dieu, et humilié. » (Lire Ésaïe 53.2-4.)

Mon ami(e), de quoi souffrez-vous…? D’humiliation, de rejet, de mépris, de solitude, de douleurs physiques et/ou morales…?

Jésus comprend et connaît très bien ce que vous pouvez endurer, lui qui a traversé de terribles souffrances à la croix :

  • Il a été rejeté et méprisé, lui qui avait accompli des miracles.
  • Il a été puni, frappé, alors qu’il était parfaitement saint.
  • Il a été humilié, on lui a craché dessus, lui, le Fils de Dieu.
  • Il a été giflé, fouetté, lui qui n’avait commis aucun mal.
  • Il a été hué, injurié, et il ne s’est pas défendu.
  • Il s’est retrouvé seul, séparé de ceux qu’il aimait.
  • Il a été abandonné de tous.

Oui, Mon ami(e), sur le mont Golgotha, Jésus a TOUT supporté. Il a obéi jusqu’à la mort à la croix. (Lire Philippiens 2.8.) Son sacrifice nous permet aujourd’hui d’être sauvés de nos péchés, guéris de nos maladies et réconciliés avec le Père. Ésaïe 53.5 dit : « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. »

S’identifier à Jésus, à ses souffrances et à sa croix, c’est le chemin parfois bien difficile du chrétien, mais n’oubliez pas que c’est aussi un chemin de victoire et de résurrection… Jésus a pris votre place afin que vous ne vous sentiez plus jamais seul(e) malgré vos douleurs.

En ce jour, rappelez-vous qu’il vous ouvre les bras pour vous aimer, vous consoler, vous fortifier, vous apaiser, vous guérir…

Je vous souhaite une belle journée, rempli(e) de sa paix : Jésus a tout accompli et il est vivant…!

Merci d’exister,

Publié dans 5 Exortation | Pas de Commentaire »

La mauvaise herbe

Posté par luciole47 le 26 mars 2019

titre évocateur, à cette époque de l’année n’est ce pas? ;)

En priant ce matin, mes yeux se sont fixés pour la énième fois, sur un petit arbuste dans mon jardin, qui depuis plusieurs mois, était envahi voir étouffé par une mauvaise herbe grimpante (vous savez, celle qui s’accroche aux vêtements dont on arrive jamais à se débarrasser!!). J’ai décidé ENFIN de m’y attaquer. Je suis parvenu à l’enlever complètement mais non sans mal, tout en parlant au Seigneur en souriant et disant : « ah la la Seigneur c’est vrai que j’aurais pu la retirer plus tôt, j’aurais eu moins de mal, maintenant je suis obligé de tirer de toutes mes forces au risque d’abîmer les branches de l’arbuste!! ». A ce moment, j’ai fait un parallèle avec nous, chrétiens, qui parfois laissons les mauvaises choses nous envahir sans trop y prendre garde, ou alors nous disant avec légèreté que ce n’est pas grave, que nous pouvons réagir en temps voulu. Fausse idée, n’est ce pas? car nous n’évaluons pas bien la résistance qu’ont ces « mauvaises herbes » à s’accrocher et le jour vient où nous décidons de l’ôter mais à force de vouloir s’en débarrasser, nous nous essoufflons, et souvent même nous nous blessons. Il serait simple alors de laisser tomber et de laisser cette herbe là ou elle est, mais il suffit d’une tige, aussi petite soit elle, une simple racine, pour la faire repousser de plus belle et étouffer à nouveau. Ne nous relâchons pas dans nos efforts.

Au moment où j’écris, je regarde à nouveau cet arbuste et même si pour l’instant il n’y a que les branches, je le trouve si beau sans cette énorme boule qui se trouvait au milieu et lui donnait un côté « feuillu » en plein hiver…un côté mensonger, en fait. Ne laissons pas les toutes petites choses mauvaises prendre place dans notre vie, dans notre coeur car viendra le jour où elle prendront d’avantage de place et nous empêcheront de grandir, et nous fortifier spirituellement. Et lorsque nous aurons envie de les rejeter loin de nous, peut-être nous découragerons-nous à cause de leur imposante importance. Ces choses qui nous font croire que tout est beau, mais en s’approchant de plus près, nous montre que ce n’est qu’une idée, un mirage..Croire que ta vie est agréable mais qu’elle n’est qu’une succession de mensonges…Croire que tu t’entends bien avec tout le monde mais ton coeur est rempli de rancoeur, de critiques et de jugements…

Nous passons tous par des moments ou notre vieille nature voudrait reprendre le contrôle. Mais regardons vite à la croix, adressons nous à Celui qui nous donne la force de faire face et d’arracher la moindre racine qui essaye de grandir en nous et nous étouffer. Ne laissons pas apparaître ce qui paraît insignifiant et qui nous détruira de l’intérieur. Que Dieu nous éclaire par son Saint Esprit. Que nous restions accrochés à sa parole et que sa semence ne tombe pas parmi les ronces (Matthieu 13 v.7) 

Seigneur je place en toi ma foi, ma persévérance et mon obéissance sachant que je puis tout par Celui qui me fortifie (Philippiens 4 v.13) et que par moi seul(e), je ne peux arriver à rien. C’est toi qui donne le vouloir et le faire (Philippiens 2 v.13) C’est toi qui transforme les coeurs, les vies et si je trébuche, ta main vient à mon secours. Aide moi à discerner le bien du mal, le futile de l’essentiel, donne moi la force de me débarrasser des choses qui m’étouffent dont je ne me rends même pas compte mais qui ont pris le dessus sur moi et qui empêchent ton action dans ma vie pour te servir véritablement. Que tu puisses trouver en moi un coeur sincère, vrai, libéré et consacré entièrement à toi. A toi la Gloire, Père. Dans le nom de Jésus, Amen.

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

un réveil de conscience

Posté par luciole47 le 19 octobre 2018

Nous avons besoin de nous réveiller, d’agir, car nous savons que quoi que le monde pense, le Seigneur revient bientôt.

Ce n’est pas une fable, ce n’est pas un mythe, ni une simple idée. C’est une réalité et si alors nous en sommes convaincus,nous devons ouvrir nos yeux et voir tout ce monde autour de nous qui ne connait pas celui qui veut les sauver. Dieu n’a pas besoin de nous pour se faire connaître mais s’il nous a sauvé, c’est pour le servir. En priant ce matin, j’ai eu la pensée des disciples: Ils n’étaient supérieurs à personne, imparfaits, et sans intelligence exceptionnelle! Mais c’est eux que Jésus a choisi. Avec leurs imperfections, leurs faiblesses, leur caractère, leur personnalité.

Qu’avons nous de différent? j’ai envie de dire: rien. Mais un rien à tout point de vue! Jésus les a enseigné, les a guidé, et envoyé remplis du St Esprit pour annoncer la parole et le royaume de Dieu.

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

(Actes des apôtres 1 v8)

Imaginez la puissance de Dieu qui se manifestait en guérissant jusqu’à ceux que couvrait l’ombre de Pierre! (Actes 5 v15) Qu’attendons nous pour nous approcher de Dieu et chercher sa face, afin d’être à notre tour utilisés pour son oeuvre et pour sa Gloire? Certe l’époque est différente mais ils étaient confrontés aux mêmes problèmes qu’aujourd’hui: l’incrédulité, la moquerie, l’indifférence, l’opposition, la persécution, la mort!…Leur amour pour le Seigneur, leur engouement, leur foi étaient tels, que rien ne les arrêtait!

La Bible nous enseigne comment agir dans ce monde, son Esprit est le même qu’il y a 2000 ans. Alors que se passe t il en nous pour que nous soyons si peu productifs?

Seigneur, réveille nous! Qualifie nous pour là ou tu veux nous envoyer! Nous ne voulons pas agir selon nos forces et sans réfléchir. Apprends nous à te connaître, à faire ta volonté; nous avons besoin d’être guidés par ton Saint Esprit, d’avoir du discernement et que tu nous envoies vers ceux qui sont perdus et que tu veux sauver. Parce que tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Amen!

(Et Je vous encourage à lire ou relire les Actes des apôtres.)

Publié dans 5 Exortation, 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

2018 en avant!

Posté par luciole47 le 24 janvier 2018

Il n’est pas trop tard pour vous souhaiter une bonne et heureuse année à tous, qui passez par ici. Très tôt ce matin, une bonne heure avant le lever, je priais et me disais: certaines personnes sont croyantes et malgré cela, elles n’ont pas conscience de l’urgence dans laquelle nous sommes de faire un choix important. Le choix d’être heureux pour l’éternité, ou à jamais dans la souffrance. Moi je sais ce dont j’ai envie. Pas vous? Le plus grave, c’est que je côtoie des gens au quotidien, des amies que j’aime beaucoup, avec qui je discute de choses et d’autres, mais malheureusement il n’est pas toujours facile de trouver les mots justes pour parler de Jésus sans sentir parfois peut être un peu d’agacement, ou d’incompréhension de la part de ces personnes. Bien sûr, je n’ai aucun jugement, et je dirais même que j’ai plutôt tendance à m’en vouloir car je me dis que c’est peut être moi qui ne sais pas m’y prendre correctement?

J’aimerais tant qu’elles comprennent ce que j’essaie d’expliquer. Que bientôt, quoi qu’on puisse en dire, quoi qu’on puisse croire, Dieu décidera que s’en est assez, et si l’on a pas fait le choix de demander pardon pour notre vie passée loin de lui, si l’on a pas fait le choix de s’attacher à lui et le laisser prendre notre vie en main, alors au dernier jour, il dira qu’il ne nous connait pas; même si l’on a fait de bonnes oeuvres, même si l’on a eu une vie heureuse, même si on croyait en lui. Ça ne suffit pas. La vie est faite de choix, et celui ci est le plus important de tous. La vraie liberté ce n’est pas de suivre une religion basée sur des ordonnances et des rites étranges et contraignants. La vraie liberté c’est de reconnaître sa misère et de donner sa vie à celui qui est mort pour nous sur la croix. Parce que s’il n’était pas mort, nous serions tous perdus. Dans ce monde ou tout est payant, je vous apprends que son Amour est gratuit et le salut aussi. Dans ce monde ou tout est basé sur la beauté, la réussite, je vous apprends que Jésus nous aime tels que nous sommes et que nous n’avons rien à faire pour gagner sa présence. Moi je ne peux que vous donner ce que j’ai reçu, mais Lui, donne tout.

Je ne peux que vous souhaiter une très bonne année à nouveau, avec toute la sincérité de mon coeur. À vous de choisir si elle sera différente des autres par la présence d’un nouvel Ami qui c’est certain, bouleverse notre vie à jamais.

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

Voir Dieu où il n’est pas et ne pas le voir là où il est

Posté par luciole47 le 30 avril 2017

une expérience éprouvante m’est arrivée récemment, qui a duré 3 semaines. 3 semaines, peut être penserez-vous que ce n’est pas si terrible, mais croyez qu’elles ont été pour moi, interminables ; remplies de pleurs, d’angoisses, de doutes, de peurs, de pourquoi. Quand j’ai eu envie de partager mon témoignage, le Seigneur m’a mis en pensée l’histoire de Jonas et en effet, en relisant son histoire, je me suis retrouvée un peu en lui.

   TARSIS

Centrée sur moi, mes plaisirs et mes envies, je refusais ce que Dieu me demandait de faire, j’ai même arrêté une partie de mon service pour lui, tout simplement parce que pour moi, ce n’était pas urgent.  J’ai donc fait mon petit chemin tranquille, prié pour quelque chose que j’avais envie de faire, et Dieu ouvrit les portes de la même façon que Jonas ne voulu pas écouter la voix de Dieu, trouva l’argent nécessaire pour payer sa place sur un bateau qui l’emmènerait loin de sa mission, et Dieu le laissa faire!!

    SUR LE NAVIRE DE LA LIBERTE

« Super , je suis bénie, guidée par le Seigneur, il m’a répondu, je peux y aller sans doutes. » J’ai donc eu ce que je désirai, et après quelques jours de joie, je commençais à me sentir mal, remplie d’angoisse, pensant que j’avais peut être fait un mauvais choix, qui se trouvait incompatible avec le fait de servir Dieu. J’étais prise dans la tempête, avec soudain le désir profond de revenir à lui, et de m’occuper de ses affaires, ayant pris conscience de mes erreurs. Je priais avec insistance parce que je ne comprenais pas l’état dans lequel j’étais alors que les portes s’étaient ouvertes pour accéder à la bénédiction.

 

    DANS LE VENTRE DU POISSON

Dieu n’est pas resté silencieux longtemps et m’a rassuré plusieurs fois dans sa parole en me disant de ne pas promener de regards inquiets, qu’il venait à mon secours et qu’il voulait faire de grandes choses en moi, de vivre par l’esprit et non par la chair.. Les jours passaient, j’avançais en comprenant que  j’étais trop centré sur moi, bien dans mon confort, bien dans mon quotidien, alors que paradoxalement je lui demandais depuis plusieurs années de changer mon cœur, de se servir de moi.( Nous devons faire attention à ce que nous demandons, car un jour Dieu répond. Je pense aussi qu’il est important de prier pour être fortifié pour les futurs moments difficiles car on ne le demande pas assez.) Je ne comprenais toujours pas le mal être dans lequel j’étais, parce que plus je priais, plus j’étais mal  jusqu’au jour où j’ai réalisé que ce que j’avais désiré, n’était pas la volonté de Dieu mais il m’a projeté dedans à pieds joints pour arriver à ses fins et que je recentre mes priorités. Dieu d’abord, moi après. J’étais si mal, j’avais comme l’impression de me noyer en me disant « maintenant je dois assumer mes erreurs, il n’y a pas de retour en arrière possible» mais le Seigneur, dans sa bonté, avait d’autres plans et m’a dirigé vers des amis auxquels il avait disposé les cœurs, et s’est ainsi servi d’eux pour mettre en place Sa solution.

…………………………………….

Bien-sûr, je remercie le Seigneur pour sa délivrance parce qu’aujourd’hui j’ai retrouvé la paix, mais au delà de ça, j’avais besoin de passer par cette épreuve et je le remercie encore plus pour ça: le chrétien est sadique ;)  . Plus sérieusement, je lui suis reconnaissante pour ce qu’il a permis car sans ça, je vivrais toujours ma petite vie spirituelle: prier quand j’ai le temps, aller à l’Eglise le dimanche matin, sans aspirer à plus, beaucoup plus. Aujourd’hui, je m’accroche à mon expérience, me rappelant ma prise de conscience: ce n’est pas ça, la vie avec Dieu. Ce n’est pas me satisfaire d’être sauver et de vivoter paisiblement en attendant de mourir!

Vivre une vie avec Dieu, c’est le louer chaque jour, c’est ouvrir sa Bible et se nourrir de son enseignement, c’est rechercher le Saint Esprit afin de connaitre ses plans, d’entendre sa voix, rechercher les dons qu’il veut nous donner pour que ça serve autour de nous, c’est aimer les autres, c’est partager des moments avec ses frères et soeurs, c’est s’engager dans le service, c’est se faire passer après les autres, c’est accepter qu’Il change mon coeur, mon caractère, c’est vouloir en soi le même amour qu’il a en lui!

Pendant mes jours de désert, je n’ai parlé de mon état à personne. C’était Dieu et moi. J’avais besoin de me retrouver seule avec lui, même si j’aurais bien aimé me sentir soutenue dans la prière, j’avoue avoir craint d’éventuelles paroles souvent bien attentionnée mais qui peuvent s’avérer destabilisantes, voir destructrices. Je ne voulais entendre que la voix de Dieu parce que finalement il est le seul à pouvoir consoler parfaitement. Je n’ai aucun mérite à me dire aujourd’hui que je m’en suis sortie toute seule comme une grande, au contraire! A lui revient la Gloire. Mais je pense avoir franchis un cap, c’est de lui faire confiance jusqu’au bout et de garder les yeux fixés uniquement sur Lui. Comme il m’a conduit dans Job 42.5 « Mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon oeil t’a vu. »  Mon oeil l’a vu dans cette délivrance à laquelle je n’avais pas pensé, dans toutes ces pièces qu’il a embriqué les unes dans les autres miraculeusement. Malgré toutes les expériences que j’ai pu faire avec Lui depuis ma conversion (il y a 12 ans), celle ci restera celle qui m’aura fait prendre conscience de mon manque de communion avec Dieu, moi qui pensais en avoir suffisamment, je sais maintenant qu’il en était rien. Je pense que c’est important de rechercher la vie de l’Esprit, cette écoute qui nous permet de voir ou Dieu est vraiment.

Merci Seigneur parce que pendant ces moments difficiles, je t’ai prié pour que cette expérience ne soit pas vaine. Qu’elle m’apporte ce que j’avais besoin de comprendre, qu’elle m’apporte le changement de coeur auquel j’aspirai, et dans ton amour si grand, tu m’as exaucé. Tu m’as ouvert la porte que je devais prendre, j’ai pris l’engagement auprès de toi que ma vie changeait maintenant. Merci pour ta miséricorde, merci pour ta grâce, merci pour ta bienveillance. Tu es droit, tu es parfait, tu m’aimes malgré mes imperfections et tu viens à mon secours quand j’ai besoin de toi. Tu m’enseignes, tu veux me voir grandir, tu veux te servir de moi et mon désir c’est d’être une personne selon ton coeur. Que ton Saint Esprit soit à l’oeuvre dans ma vie. Tu mérites toute l’adoration de mon coeur parce que sans toi je ne suis rien. Amen

Publié dans 6 Mes pensées | Pas de Commentaire »

les dons et talents que Dieu nous donne.

Posté par luciole47 le 7 novembre 2016

« Ce n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. » 2 Corinthiens 3:5

Il y a beaucoup de versets qui parlent de dons et de talents, dans la Bible, mais je m’arrêterai à celui-ci. Dans ma vie et dans mon église, il y a me concernant, 2 catégories de gens: ceux qui me connaissent et qui savent mon degré de confiance en moi, et ceux qui ne me connaissent pas et qui pensent peut être que je suis un peu « sauvage ». Paradoxalement, je suis une personne qui a beaucoup d’humour, plutôt souriante, mais c’est aussi, je l’avoue, mon armure. Je me fais souvent violence dans diverses situations car je sais que Dieu n’est pas à l’origine de ma timidité ni de ma réserve et j’ai toujours espoir qu’il me débarrasse de ce côté de ma personnalité qui m’a souvent fermé des portes. Je ne parle même pas de celles qui étaient entre-ouvertes et que je n’ai pas osé pousser. Vous connaissez ces petites choses qui résonnent dans votre tête?: « j’y arriverai jamais » « j’ose pas le faire » « je suis nulle ». Oui je sais c’est violent. Surtout quand les autres vous disent le contraire!! Vous comprenez alors que vous laissez le diable vous murmurer ces choses aux oreilles et que ses mots ont plus de valeur que ce que Dieu a à vous dire, et ça c’est terrible. J’ai toujours aimé les loisirs créatifs. Touche à tout, sollicitée pour un cadeau, un évènement particulier, j’aime faire plaisir. Perfectionniste, je me refuse de créer des choses qui ne tiennent pas la route. Je n’ai pas besoin d’un merci, un sourire pleinement satisfait me suffit. Quel rapport avec mon verset, pensez-vous? j’y viens. J’ai toujours su que mon inspiration venait de Dieu parce que mes créations correspondaient toujours aux personnalités des destinataires, alors même que parfois je ne les connaissaient pas. Cependant, je ne prenais pas ça ni comme un don, ni comme un soupçon de talent. Pour moi, c’était une facilité, une patience que Dieu m’avait donné, mais pas un don. On m’a souvent demandé pourquoi je ne créais pas mon entreprise, en tant qu’auto entrepreneur, je n’avais rien à y perdre. Oui mais la crainte du « ça ne va pas marcher » m’a empêcher de me lancer. Surtout qu’à maintes reprises j’ai prié pour que Dieu me dise « GO! » et rien…je prenais ça pour un non. Tout ça s’étale sur plusieurs années. Qualifiée de vraiment pas douée en couture (coudre un bouton: ok), un jour j’ai acheté une machine à coudre..au cas où..puis elle était jolie, plein de couleurs…surement un achat compulsif inspiré. Si je veux rendre ce témoignage c’est parce que je sais oh combien nos barrières peuvent nous gâcher la vie. Je sais que nous pouvons être nombreux à penser de la sorte. Je ne dis pas que nous devons foncer tête baissée sans réfléchir, il y un temps pour la prière, un temps pour l’attente. Mais l’absence de réponse de Dieu ne veut pas forcément dire qu’on ne doit pas avancer…avancer avec foi. comme un parent qui pousse son enfant à avancer lorsque celui ci a peur de l’inconnu tout en veillant sur lui, Dieu nous montre parfois simplement de faire le premier pas. J’ai beaucoup d’émotion dans les yeux de raconter mon expérience. Récemment j’ai décidé de réaliser mes décorations de Noël prochain et j’ai donc dépoussiéré ma machine à coudre. Puis de fil en aiguille (quel jeu de mot!! ^^), j’ai trouvé des patrons gratuits sur internet de choses toutes aussi mignonnes les une que les autres mais sans rapport avec Noël. J’ai commencé à rêver de chat, de hibou, de nuage, d’étoile…youtube, pinterest…mon envie était si grande en couture que je me suis posé des questions: « bizarre, non? »…alors je me suis lancé tout en priant « Seigneur, si ce n’est pas pour moi, si je dois laisser tomber, alors que ma réalisation ne soit pas à la hauteur de mes espérances. » Je prenais des risques: ma médiocrité combinée au patron que j’avais choisi, je peux vous dire que je n’avais pas choisi l’option la plus simple mais c’était mon défi, mon test. Quelques heures plus tard, devant mon petit « coussin doudou chat », j’ai compris. J’ai compris que Dieu voulait me pousser vers l’avant, j’ai compris que j’en étais capable parce qu’il m’avait donné un don et parce que sans ce don, il m’aurait été impossible de réaliser cette création. Un peu comme un musicien qui n’a jamais appris la musique; un peintre qui n’a jamais pris de cours de dessins. Je ne dis pas que je n’ai pas de progrès à faire, nous en avons toujours. Je « jalousais » parfois mes frères et soeurs en christ et pensais intérieurement que comparée à eux, Dieu ne m’avait rien « donné » pour que je puisse le servir. Le servir? mais à quoi? Maintenant je sais. Ma capacité vient de Dieu et je veux la développer pour le servir parce qu’il serait vraiment dommage de prendre conscience de son don et de le garder pour soi. Qu’il en soit glorifié.

Merci Seigneur pour ta patience et merci si, à travers mon témoignage, tu veux parler à quelqu’un; que le Saint Esprit soit à l’oeuvre pour l’éclairer. Amen

Publié dans 5 Exortation | Pas de Commentaire »

louange! louange! Dieu tout puissant

Posté par luciole47 le 10 octobre 2015

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans 8 Vidéos | Pas de Commentaire »

Psaume 73

Posté par luciole47 le 9 juin 2015

Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, Pour ceux qui ont le coeur pur.Toutefois, mon pied allait fléchir, Mes pas étaient sur le point de glisser;Car je portais envie aux insensés, En voyant le bonheur des méchants.Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, Et leur corps est chargé d’embonpoint;Ils n’ont aucune part aux souffrances humaines, Ils ne sont point frappés comme le reste des hommes. Aussi l’orgueil leur sert de collier, La violence est le vêtement qui les enveloppeL’iniquité sort de leurs entrailles, Les pensées de leur coeur se font jour.Ils raillent, et parlent méchamment d’opprimer; Ils profèrent des discours hautains,Ils élèvent leur bouche jusqu’aux cieux, Et leur langue se promène sur la terre.Voilà pourquoi son peuple se tourne de leur côté, Il avale l’eau abondamment,Et il dit: Comment Dieu saurait-il, Comment le Très haut connaîtrait-il?Ainsi sont les méchants: Toujours heureux, ils accroissent leurs richesses.C’est donc en vain que j’ai purifié mon coeur, Et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence:Chaque jour je suis frappé, Tous les matins mon châtiment est là.Si je disais: Je veux parler comme eux, Voici, je trahirais la race de tes enfants.Quand j’ai réfléchi là-dessus pour m’éclairer, La difficulté fut grande à mes yeux,Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu, Et que j’eusse pris garde au sort final des méchants.Oui, tu les places sur des voies glissantes, Tu les fais tomber et les mets en ruines.Eh quoi! en un instant les voilà détruits! Ils sont enlevés, anéantis par une fin soudaine!Comme un songe au réveil, Seigneur, à ton réveil, tu repousses leur image. Lorsque mon coeur s’aigrissait, Et que je me sentais percé dans les entrailles,J’étais stupide et sans intelligence, J’étais à ton égard comme les bêtes.Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite;Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire.Quel autre ai-je au ciel que toi! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi.Ma chair et mon coeur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon coeur et mon partage.Car voici, ceux qui s’éloignent de toi périssent; Tu anéantis tous ceux qui te sont infidèles.Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien: Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, Afin de raconter toutes tes oeuvres.

Publié dans 1 Ma Bible ouverte | Pas de Commentaire »

12345...38
 

le monde selon Darwicha |
mythologie |
jamaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FEMME MUSULMANE MOUSTARCHIDA
| la beauté de l'islam
| eva75